Héritage Saint-Bernard

Entre ciel, terre et eau

Notre mission

Héritage Saint-Bernard est un organisme environnemental sans but lucratif dont la mission est la protection et la mise en valeur de milieux naturels ainsi que l’offre d’activités éducatives et récréotouristiques.

Devenez membre Assemblée générale annuelle

Nos valeurs

Depuis sa fondation, Héritage Saint-Bernard a évolué avec des valeurs sociales importantes, travaillant entre autres à la mise en valeur de biens collectifs, soit les milieux naturels qu’il gère. En plus des ressources naturelles, les ressources humaines sont au cœur des richesses inestimables de notre organisme. Bien qu’il soit géré comme une entreprise, offrant produits et services, Héritage Saint-Bernard poursuit sa mission dans un but de richesse collective et de rentabilité sociale. Il s’agit en fait du fondement même d’une entreprise d’économie sociale.

+
JEUNES SENSIBILISÉS
VISITEURS À CE JOUR
NOMBRE D'ESPÈCES D'OISEAUX
HECTARES PROTÉGÉS

Un riche passé historique

Pour retracer le riche passé historique de l’île saint-Bernard, il faut reculer de 4 000 ans, à l’époque où des groupes amérindiens occupaient le territoire. Plusieurs fouilles archéologiques faites au fil des ans sont venues confirmer que cette halte sur le Saint-Laurent était fort appréciée par ces occupants.

Plusieurs siècles plus tard, en 1673, l’île Saint-Bernard accueillait son premier seigneur, Sieur Charles Lemoyne de Longueuil. Il y fit construire le premier manoir, une fortification en bois accompagnée d’une chapelle, ainsi qu’un moulin à vent. Puis, les années se sont succédées, ainsi que les seigneurs.

En 1765, Marguerite d’Youville, fondatrice des Sœurs Grises de Montréal, fit l’acquisition de la seigneurie de Châteauguay pour en devenir la dernière seigneuresse. Durant plus de 200 ans, les Sœurs Grises ont habité l’île et protégé le territoire. Les religieuses y ont implanté un verger et une petite ferme laitière en plus d’y avoir cultivé blé, orge, avoine, sarrasin et légumes. « Protéger la vie sous toutes ses formes », l’adage des Sœurs Grises, a permis de conserver un territoire naturel exceptionnel, le refuge faunique Marguerite-D’Youville, protégé à perpétuité.

Un patrimoine collectif

En 2011, la Ville de Châteauguay a procédé à l’achat du « tertre » des Sœurs Grises comprenant près d’une dizaine de bâtiments, dont le Manoir D’Youville, un hôtel de 115 chambres, un imposant manoir en pierre, une grange, un ancien moulin et même un cimetière. Héritage Saint-Bernard, déjà gestionnaire de plus de 90 % de l’île pour des fins de conservation, a été mandaté pour assurer la gestion de l’ensemble des nouveaux actifs de la municipalité.

Documents officiels

En 2003, Sœur Suzanne Olivier, de la Congrégation des Soeurs Grises de Montréal, a rédigé un fascinant texte relatant le riche passé de l’île Saint-Bernard.
Consultez le document en cliquant ici.
(Archives des Sœurs Grises de Montréal, Olivier, Sœur Suzanne. Historique de Châteauguay, mai 2003, 138 pages.)

Les Soeurs Grises de Montréal ont également eu la gentillesse de partager un autre document historique fort intéressant, soit celui du récit du voyage de Soeur McMullen à Châteauguay, écrit en 1838 lors de la rébellion!
Consultez le document en cliquant ici.

Bonne lecture!